Road trip “Gastronomie en Andalousie”

Ah l’Andalousie! Une des régions espagnoles que j’avais envie de découvrir depuis si longtemps! Grenade, Séville, Malaga, Cordoue, ou encore Ronda, de nombreux noms qui me font rêver! Alors lorsque j’ai été invitée par Tasty Andalucia pour découvrir leur projet qui vise à promouvoir la gastronomie en Andalousie, je me suis dit que ça serait parfait pour un premier aperçu!

La décision n’a pas été simple à prendre, car pour ce voyage je devais partir sans Alcino… Maintenant que je suis rentrée je peux vous dire que j’ai très envie d’y retourner pour mieux visiter les villes et découvrir plus en profondeur le patrimoine de la région. En effet le programme chargé du voyage ne nous a laissé que peu de temps pour visiter, mais ce voyage n’a fait que confirmer ce que je pensais : l’Andalousie est une magnifique région où l’on mange très bien!

✤✤✤

Gastronomie en Andalousie : nos visites

Vignoble Sedella

Nous prenons la route depuis Malaga, et les paysages deviennent rapidement très montagneux. Moi qui ne suis pas malade en voiture j’ai le tournis et la peur du vide en voyant ces vallées profondes qui s’enchaînent… Nous arrivons au domaine de Sedella dans le village du même nom, où nous rencontrons le propriétaire, un homme passionné et passionnant. Vu l’heure, nous commençons par la dégustation : fromage, charcuterie, foie gras… et vins bien entendu. Une partie du local est aménagé avec goût, cuisine et cheminée géante, salon et balcon offrant des vues époustouflantes sur la vallée. Nous sommes à 1200m d’altitude, et le spectacle est vraiment sublime.

gastronomie en andalousie

Pour sa production, Lauren, n’utilise aucun pesticide ni produit chimique. Pour lutter contre les maladies et les insectes il utilise des méthodes ancestrales, orties, araignées… voir même des chauves-souris!! Oui oui vous avez bien lu! Pour empêcher l’oxydation du vin, pas de produits chimiques non plus, mais deux pièces de monnaie en argent par cuve… Avec ces techniques mais aussi en raison du terrain, la production est petite, 3 vins différents avec environ 1500 bouteilles pour chacun. La majorité est exportée aux États Unis, en Suisse, à Londres… Un vignoble bien différent de ceux que j’ai pu visiter auparavant! Le site de la Bodega Sedella.

gastronomie en andalousie

gastronomie en andalousie

Primaflor

Après une nuit à Nerja et une balade le long du balcon de l’Europe, c’est vers Pulpi que nous nous dirigeons. Nous arrivons dans l’immensité de Primaflor, et sommes accueilli par Cecilio, rien que pour ça je sens que cette visite va me plaire. Il nous explique comment un hollandais et un espagnol se sont lancés dans la production de fleurs, quelques années auparavant, avant de ne se concentrer que sur celle de salades et crudités en général… les fleurs étant moins rentables.  Cet espagnol, toujours en vie n’est autre que son père!

Nous visitons ensuite les diverses étapes de productions de salade. Cela commence par les petites graines qui sont placées dans des mini terreaux individuels. Puis, nous découvrons les bébés salades, lorsqu’elles n’ont que quelques jours de vie. Puis finalement lorsqu’elles ont atteint leur maturité et sont prêtes à être consommées. Nous découvrons également la chaîne où les salades arrivent, sont lavées, nettoyées, choisies… puis emballées. Certaines sont consommées telles quelles, d’autres sont coupées et mises en sachets. D’autres sont quant à elles destinées à des mescluns. La production est extrêmement fraîche, il n’y a aucun doute et c’est ce que le pdg souhaite souligner. Et l’on conclut cette visite sympathique par…. un délicieux repas!

gastronomie en andalousie

gastronomie en andalousie

Poisson frais

Notre étape suivante nous emmène à Almeria, et plus précisément à la Lonja de Almeria, où nous avons rendez-vous à 18h45. Il s’agit en fait de la criée de la ville, et les derniers bateaux de pêche arrivent à cette heure-là pour vendre leurs butins. Nous assistons au déballage de la marchandise puis à la partie de la vente. Les divers poissons sont identifiés par un spécialiste, puis passent sur un tapis où les professionnels peuvent faire leur choix. Ici il n’y a que des poissonniers, des restaurateurs, ou des commerciaux de supermarchés. La criée est la seule à 100km, et possède le monopole de la région. La lonja possède également son restaurant. 

La visite est vraiment intéressante, mais c’est surtout l’un de leurs récents projets qui m’a plu. Grâce à leur site internet, Del Barco a la Mesa (du bateau à l’assiette), les particuliers peuvent eux aussi commander du poisson du jour, et être livrés moins de 24h plus tard. Pour ceux qui habitent à moins de 50km, le poisson est livré le soir même sur les coups de 21h. Dans toute l’Espagne, c’est une livraison prévue le lendemain avant 13h. A l’initiative de ce projet Elvira Morote, qui trouvait aberrant que les enfants du coin mangent à l’école du poisson provenant d’Afrique ayant passé 3 mois congelé… A quand un tel projet en France?

gastronomie en andalousie

Vignoble Muñana

Le lendemain matin, après avoir passé la nuit à Alméria, direction un petit village près de Grenade, Graen, pour visiter les Bodegas Muñuna. Les alentours sont magnifiques, et nous sommes ici dans une région où des maisons, des entreprises et même des monuments ont été construits dans la roche.

C’est d’ailleurs le cas des caves de ce vignoble, dont la température s’auto-régule tout au long de l’année, idéal pour le vin conservé en fut. La production ici n’a rien à voir avec celle visitée le premier jour : on parle ici de 200 hectares de vin. Nous nous trouvons alors à 1200m d’altitude près de la Sierra Nevada, et cet emplacement permet aux plantations de ne connaître quasiment aucune maladie ou virus. Malgré l’étendu de la production, tout est fait manuellement.

gastronomie en andalousie

gastronomie en andalousie

gastronomie en andalousie

Fromager De Leyva

La dégustation des vins du vignoble Muñana, s’accompagnera de bon pain frais, de charcuterie et de fromages De Leyva. Non prévue au programme, cette dégustation nous fera apprécier le mariage parfait d’un bon vin et de mets délicieux. Moi qui d’habitude ne boit pas trop de vins (je n’aime que les très sucrés), j’ai vraiment apprécié cette combinaison vin rouge-fromage par exemple. Le site de queso de leyva.

gastronomie en andalousie

gastronomie en andalousie

Fromager RRR

Pour finir la journée, nous nous rendant chez un autre fromager, la quesaria RRR, qui ne confectionne quasiment que des fromages au lait de chèvre. Fromage frais, fromage affiné de 2 à 5 mois, fromage aux herbes et épices, le choix est vaste. Elle possède même son camembert, qu’elle refuse de nommer ainsi car réalisé avec du fromage de chèvre. Les produits sont succulents et ont même été récompensés parmi les meilleurs du monde lors des World Cheese Awards (si si je vous jure que ça existe!).

Huile d’olive Castillo de Canena

Probablement la visite la plus complète, la plus intéressante et la plus agréable du séjour, la visite de l’entreprise familiale Castillo de Canena pendant une journée. D’ailleurs, on ressent rapidement cet esprit familial car très vite on a l’impression de se retrouver avec nos cousines et de rattraper le temps perdu!
On nous explique la récolte, le lavage des olives grâce à l’air, les différentes types d’olives que le domaine possède : Picual, Arbequina et Royal… Avant de partir au milieu des 200000 oliviers et des 2000 hectares de terrain afin d’observer le travail sur place. L’entretien, la récolte et la production sont colossaux : chaque arbre a son propre système d’irrigation, la récolte est faite à la main, sans parler de la taille du domaine qui à elle seule complique la tâche! La soirée se terminera au château que la famille possède, avec l’un des meilleurs repas de ma vie! Nous en profiterons bien entendu pour faire une dégustation d’huiles d’olives, et en apprendre plus sur les différentes saveurs que celle-ci possède. On apprendra aussi qu’aujourd’hui il n’existe pas de métier reconnu tel que le sommelier, mais que des écoles se développent notamment au Japon. Ces huiles dégustées n’ont rien à voir avec celles que je connais notamment du Portugal, beaucoup plus vertes claires, elles se consomment froides uniquement pour en apprécier leur goût.

gastronomie en andalousie

gastronomie en andalousie

Alsur Vegetales

Cette entreprise de légumes et d’accompagnements en conserves est la visite qui m’a le moins emballée. Je n’ai rien à redire sur la visite en tant que telle, le dirigeant nous a expliqué les différents processus de récolte, puis la mise sous conditionnement dans les 3h à 5h des produits (une fois récoltés), preuve de fraîcheur de ces derniers. Cependant je n’ai pas trouvé de lien cohérent avec les autres visites effectuées qui proposaient des produits “réellement” frais, des productions bio… J’ai quand même trouvé très intéressant de savoir que Alsur Vegetales est le plus gros producteur de quinoa d’Europe, et que la demande a explosé ces 10 dernières années, surtout car c’est un produit gluten free.

gastronomie en andalousie

✤✤✤

Gastronomie en Andalousie : spécialités goûtées

Fromage, charcuterie, huile d’olive et vin

Il me semble qu’à tous nos repas en Andalousie ces 4 là étaient présents. Le fromage et la charcuterie en tapas, l’huile d’olive pour accompagner ainsi les plats, et le vin pour arroser le tout !

Le poisson

Le poisson frit, le poulpe, les fruits de mer, les crevettes rouges (camaron rojo)… Amoureux des produits de la mer, la cuisine andalouse est faite pour vous!

gastronomie en andalousie

gastronomie en andalousie

La leche frita

Un dessert étonnamment bon pour quelque chose qui s’appelle “lait frit”… 🙂 Du lait, de la maïzena que l’on laisse épaissir à feux doux, puis qui une fois refroidi doit prendre dans un moule carré quelques heures au réfrigérateur. Une fois l’appareil durci, on fait frire!

gastronomie en andalousie

Les filipés

Des beignets recouverts de sucre glace fourrés à la crème. Oui ça à l’air un peu lourd dit comme ça, mais j’ai trouvé qu’au contraire la crème était fraîche et contrastait très bien avec la texture du gâteau!

gastronomie en andalousie

✤✤✤

Merci à Tasty Andalucia de nous avons concocté ce programme et nous avoir fait découvrir une bonne partie de la gastronomie en Andalousie. Et en particulier merci à Maria pour son organisation et ses attentions… Une chose est sûre, ce n’est pas l’envie qui manque d’y retourner!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *