Pâques au Portugal : traditions de mon village

Cette année, je suis allée passer Pâques au Portugal en famille. Cela faisait au moins 8 ans que je n’y étais pas allée pour cette fête, et Alcino ne connaissait pas les traditions de mon village. Vous êtes nombreux à avoir suivi ces stories sur notre instagram, et m’avoir suggéré d’en faire un article, alors le voici ! 

Au Portugal, ou du moins dans mon village, on ne fête pas Pâques comme en France. Mais avant de vous raconter cela, il faut peut-être rappeler que cette fête est avant tout, l’une des plus importantes célébrations chez les Chrétiens avec Noël. Elle célèbre la résurrection du Christ et non pas uniquement des œufs en chocolat et autres gourmandises. Bien entendu, certaines traditions culinaires remontent à très loin, et les cloches de Pâques sont bien celles qui ramènent les œufs (surtout pour les enfants). Je ne veux pas m’étaler sur la religion, je ne le fais jamais, mais je me devais de rappeler que Pâques est avant tout une fête religieuse! 

✤✤✤

Pâques au Portugal : traditions de mon village

Je vais vous parler de Pâques au Portugal, mais surtout comme il se célèbre chez moi, dans un petit village situé entre Viana do Castelo et Ponte de Lima. Dans les petits villages de la région, la journée se passe de la même façon, mais je sais que dès que l’on s’éloigne un peu, ces coutumes sont différentes. Cet article ne pourra être une généralité.

Le dimanche de Pâques commence par une messe très matinale, vers 7h/8h, car ensuite le prêtre a un programme très chargé ! Il va passer la journée à bénir tour à tour les maisons de ceux qui le souhaite. D’une année sur l’autre, les maisons qui “ouvrent leur porte” sont toujours les mêmes. Si on ne l’a jamais fait, il suffit d’aller voir le prêtre en amont et le prévenir que l’on voudrait qu’il vienne chez nous. 

Ainsi dès la messe du dimanche terminée, il se lance dans son porte à porte, suivi d’un petit cortège de personne qui va l’accompagner toute la journée. Dans le groupe il y en a qui offre des bonbons typiques de Pâques, un qui sonne la cloche pour signaler l’arrivée dans les maisons, mais il y a également un “intendant”, chargé de tenir une grande croix nécessaire à la bénédiction.

Une autre coutume que l’on retrouve au Portugal, est que tous les ans, un homme et sa famille sont choisis pour participer à la vie de l’église : ouvrir la porte aux heures de messes, aider aux cérémonies, ou encore participer aux festivités. Cet intendant est aussi celui qui s’occupe de préparer un immense déjeuner le jour de Pâques et d’y inviter qui bon lui semble.

Revenons-en au prêtre. Il parcourt donc le village, maison par maison, en vue de les bénir, elles ainsi que ses habitants. Concrètement, il rentre dans la maison, où les propriétaires attendent à droite dans un ordre précis :  “homme, femme, enfants, puis famille proche, amis….” Le prêtre prononce sa bénédiction accompagné d’eau bénite. Ensuite, l’intendant passe avec la croix que l’on doit “embrasser” (on a le droit de faire semblant). La croix, qui représente de façon générale la religion catholique, représente surtout pendant cette journée, la résurrection du Christ.

Le prêtre salue ensuite les membres de la famille et échange un peu sur tout et sur rien avec eux. Ces échanges vont dépendre de la relation que l’on a avec le prêtre, si la famille s’entend bien ou non avec lui, il restera plus longtemps, ou pas. La maison de ma grand-mère étant celle qui fait face à l’église, nous avons plutôt une très bonne relation avec lui, et il est toujours ravi de nous voir visiter “notre pays”. 

paques au portugal

Une fois son tour terminé, il quitte les lieux en direction de la maison suivante. Lorsque j’étais plus jeune il faisait quasiment tout à pieds, donnant à cette journée encore plus de convivialité. Aujourd’hui, notamment à cause de son âge, il utilise plus la voiture, ce qui enlève un peu de charme au périple. 

Dans la maison qu’il vient de quitter, l’hôte propose alors à ses “invités” à boire et à manger. Suivi d’un long moment de partages, d’échanges, de rires, et de bavardages ! Si l’on a une autre maison à rejoindre, ce moment doit être écourté, mais si on a le temps, l’hôte nous gardera bien au chaud jusqu’à ce qu’il n’y ait plus à manger ! ah ah

Ce jour-là, vous êtes bien sûr invité à aller chez vos amis, votre famille ou vos voisins. Tout le monde va chez tout le monde, et vous pouvez amener qui vous voulez chez les autres !

On passe donc la journée, de maison en maison, entre amis et en famille, à boire et à manger, et ce, jusqu’à la tombée de la nuit !

paques au portugal

paques au portugal

 

Pâques au Portugal : sur les tables

Bien entendu qui dit fête au Portugal, dit nourriture ! Sur les tables des maisons qui ouvrent leur porte, on retrouve tout un tas de spécialité portugaise ! Au menu : cochon de lait, rissois, accras de morue (bolinhos de bacalhau), poulpe, mais aussi charcuterie, fromage, lupins, olives…

Du côté sucré, place aux amandes, aux œufs en chocolat, mais aussi aux traditionnels gâteaux de fêtes portugais tel que le Pão de Lo, les sortidos (littéralement les assortiments) un mix de plein de petits gâteaux, le riz au lait (arroz doce). On accompagne le tout de Porto, de vin de la région, de champagne, de sangria, de soft, il y a de tout.

Autrefois, plus on trouvait de nourriture et de plats différents, plus cela était signe de richesse. Les maisons riches offraient aussi les viandes “chères” tel que le cochon de lait ou du chevreau (cabrito). Les maisons moins nobles ne mettaient que quelques bonbons, des beijinhos, ou juste une bouteille de Porto.

Aujourd’hui, quasiment toutes les maisons offrent à boire et à manger. C’est surtout en fonction de la taille de la famille et du nombre d’amis attendus que l’on cuisine !

Normalement, les familles font toutes un déjeuner de Pâques, mais chez nous, nous avons supprimé peu à peu cette coutume, vu que l’on passe déjà la journée à manger ! Nous n’avions jamais faim pour un déjeuner ! Le plat principal du dimanche ou du lundi de Pâques est presque le même dans tout le pays : le Cabrito (chevreau/chèvre) accompagné de ses pommes de terre et de chou portugais.

Une des traditions gourmandes qui se maintient également, est que la marraine doit offrir à son filleul un folar (sorte de pain salé) ou une rosca (énorme pain de forme ronde).

paques au portugal
Les “sortidos”
paques au portugal
Les “ovos moles”

Pâques dans les villes

Vous l’aurez compris, Pâques est pour moi un moment de partage entre famille et amis avant tout. Ma tradition à moi c’était aussi voir s’activer ma grand-mère et mes tantes le samedi pour que tout soit parfait le dimanche… Je n’ai donc jamais assisté aux grandes fêtes des villes qui précédent Pâques. 

En effet, pendant toute la semaine Sainte (du dimanche des Rameaux au lundi de Pâques) il y a en ville diverses processions et cérémonies religieuses. Elles retracent l’histoire Biblique, la résurrection du Christ ou alors son enterrement… Donc l’ambiance est un peu particulière on va dire… 

➺ Dans ma ville, à Viana Do Castelo pour ceux qui ne suivent pas^^, il y a quelques défilés et de messes auxquelles tout le monde peut assister.

➺ Mais c’est à Braga que je recommande d’aller si vous souhaitez assister à ce genre d’événement. Ici, ils respectent réellement le “calendrier” de la vie du Christ et il y a des processions pour chaque jour : la Cène (et la cérémonie du lavement des pieds le jeudi; la crucifixion et la mort du Christ le vendredi; la montée au ciel le samedi et la résurrection lors du dimanche de Pâques. Mais comme je vous le disais plus haut, ce sont des processions à caractère funèbre.

✤✤✤

J’espère que cet article parlant de traditions portugaises vous a plu. Cela fait un moment que je me posais la question d’en partager de ce style comme Noël au Portugal ou encore sur les mariages au Portugal. Si cela pourrait vous intéresser n’hésitez pas à le dire en commentaire. 

Passer Pâques au Portugal est vraiment un super moment de convivialité, de partage, surtout dans les petits villages ! Si un jour vous en avez occasion d’y participer grâce à un ami ou à l’ami d’un ami, n’hésitez pas !

2 Commentaires

    • Merci pour ton commentaire ! C’est vrai que c’est un jour particulier ! Dans la même “idée” de ferveur, tu as les fêtes religieuses (le 13 mai ou le 15 août) à Fatima. C’est très impressionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *