Les spécialités de Haute Vienne

Avant de commencer, on veut vous demander, connaissez-vous des spécialités de Haute Vienne vous? Ou au moins du Limousin? Mais si, il y en a au moins une que vous connaissez… La bonne viande limousine! Mais vous commencez à nous connaître, on ne s’est pas contenté de goûter à une seule spécialité! Non non, on vous a déniché plein de spécialités de Haute Vienne, ou donc, parfois des spécialités Limousines, car la Corrèze, la Creuse et la Haute Vienne en partagent quelques unes… Prêts à vous régalez? 

✤✤✤

Que manger en Haute Vienne ? Les spécialités salées

Le galetou

Il s’agit d’une galette salée, que l’on mange aussi bien nature que « farcie ». A première vu, on vous l’accorde, elle ressemble à sa cousine de Bretagne, mais au goût pas du tout! Celle-ci est cuisinée avec de la farine (mélange de froment et de sarrasin), de la levure et de l’eau, contrairement aux galettes bretonnes qui sont réalisées avec des oeufs et du lait. On la déguste tartinée de rillettes, avec des lardons, ou en version sucrée. Si vous êtes de passage à Limoges, vous en trouverez facilement dans les halles centrales par exemple, au Paradis Daus Leichadiers. Mais attention, les galetous de Matthieu ont la côte, venez tôt le matin, ou pensez à réserver! (Vous y trouverez aussi des spécialités sucrées dont on vous parle plus bas).

 

Les pâtés pomme de terre viande

De la pâte feuilletée, de la pomme de terre, de la viande, et voilà un bon cake salé. On vous l’accorde c’est un peu lourd mais ça donne vraiment envie non ? En tout cas, on s’est dit qu’avec un cake salé, des galetous, et quelques biscuits dont on vous parle ci-dessous et on a ce qu’il faut pour faire un pique nique sympathique dans la région, comme au lac de Vassivière par exemple! 

 

Le boudin à la châtaigne

La Haute-Vienne est un département de viande et de charcuterie, mais il y a aussi énormément de châtaigniers. On y trouve donc tout naturellement plusieurs spécialités réalisées avec ce fruit, comme des gâteaux sucrés, mais aussi des plats salés. Nous n’avons pu goûter ceux-là en particulier mais ils sont très réputés. Pour nous ça sera boudins et andouillettes en sandwich pendant la frairie des petits ventres (dont on vous parle bientôt!). 

 

Les amourettes

Âmes sensibles s’abstenir…
L’après midi de la frairie justement, nous avons la chance de rejoindre le boucher François Brun dans son laboratoire pour quelques explications. Il s’agit de l’un des bouchers les plus réputés de Limoges si ce n’est le plus réputé. Ici, il cuisine plutôt sa charcuterie (abats, boudins, saucisses ou pâtés).
Une bonne odeur de beurre à l’ail envahi nos narines, et nous découvrons cet immense poêle de viande qui frémi. On découvre les amourettes… ou pour faire moins poétique, des couilles de moutons… L’odeur est tellement alléchante qu’elle nous oblige à goûter (on n’est pas des Voyageurs Gourmands pour rien!!). La texture est particulière, mais l’assaisonnement me fait oublier ce que je mange…

 

La viande de bœuf limousine

La limousine est en réalité une race de bovins, originaire du Limousin, principalement produite pour sa viande. Elle peut être valorisée par trois labels rouges différents garantissant sa qualité. Les animaux sont élevés de façon traditionnelles et surtout respectant un certain nombre de règles, notamment concernant leur alimentation. Ne manquez pas d’y goûter dans l’une des adresses que l’on vous met ci-dessous. 

 

✤✤✤

Que manger en Haute Vienne ? Les spécialités sucrées

L’Arena

Il s’agit d’un gâteau à l’amande, moelleux à l’intérieur, croquant à l’extérieur. Son centre fond en bouche, tandis que le couteau peine à couper les bords. Cette spécialité, originaire du village de Saint Junien, possède une recette secrètement gardée depuis de nombreuses années. En effet, c’est en 1908, qu’un pâtissier nommé Paul Aréna, présente un gâteau à l’amande à un concours parisien, qu’il va remporter. C’est ainsi qu’est né l’Aréna. Recouvert de sucre glace et délicieusement fort en amandes, sa particularité c’est qu’il s’agit d’un gâteau de “voyage”. Il se transporte facilement, mais surtout, il peut se conserver longtemps, jusqu’à un mois. Fabrice Faure qui a repris la pâtisserie de la famille Aréna depuis, continue la fabrication du gâteau selon la même recette initiale, celle d’il y a plus de 100 ans… Il y a même les miniatures, parfait pour un petit souvenir du coin! 

 

Le treipaïs

Alors là, le treipaïs, c’est tout une histoire : délicieux, long à réaliser, symbolique! Cette pâtisserie est une spécialité Limousine, créée par un groupement de pâtisserie de la région. Son nom, treipaïs, signifie 3 pays, provenant des 3 départements du Limousin : la Haute Vienne, la Corrèze et la Creuse. Sa forme rappelle également ce groupement avec sa forme triangulaire et ses 3 côtés. Les produits utilisés pour sa confection sont soumis à plusieurs règles, tout comme sa recette originel.
Si vous voulez essayer la recette chez vous, il faudra vous armer de patience, car elle compte plusieurs préparations distinctes : une dacquoise, une mousse au chocolat, une mousse à la châtaigne, un praliné croustillant à la noisette, et un glaçage de chocolat noir… Une recette complexe à reproduire donc, mais surtout interdite à la vente sans autorisation. 

 

Les Pelauds d’Eymoutiers

Faisant référence au nom des habitants de la ville d’Eymoutiers, les pelauds sont des biscuits à l’amande nappés de chocolat noir et de noisettes. Ils sont eux aussi parfaits pour accompagner un thé ou un café.

 

Le Massepain

Lorsque j’ai entendu parler de massepain la première fois comme spécialité de Haute Vienne, cela a immédiatement attisée ma curiosité, car il existe au Portugal une spécialité qui s’appelle aussi massepain, massapão. J’avais vraiment envie d’en savoir plus, alors imaginez ma joie lorsque l’on a rencontré le pâtissier Vincent Coignac qui réalise le fameux massepain de Saint Léonard de Noblat. Il nous a longuement expliqué le processus de fabrication, mais surtout l’histoire de la recette. Cette pâtisserie méditerranéenne est venue des pèlerins de la péninsule Ibérique lorsque le village était une étape importante dans les chemins de Saint Jacques de Compostelle, car ils sont légers et possède une longue conservation… Voilà qui explique tout! Mais surtout, Vincent nous a raconté comment il a mit longtemps à retrouver cette fameuse recette historique, issu des souvenir d’un vieil homme de 80 ans qui l’avait apprise à l’époque de son apprentissage, 65 ans auparavant; comment il a fait plusieurs tests avant de trouver l’équilibre parfait, le choix de ses produits… Les ingrédients sont simples, du blanc d’œuf, du sucre et des amandes, de préférence pas trop amères… Des petits biscuits parfaits pour accompagner un café ou un thé!

 

Le Burgou et Les gâteaux à la châtaigne

Je vous en parlais dans les spécialités de Haute Vienne salées, la région est très riche en châtaigne, alors forcément on en fait aussi des gâteaux. Cuisinés avec de la farine de châtaigne ils sont moelleux à souhait, un vrai délice! D’ailleurs il existe aussi une pâtisserie à base de châtaignes provenant du Limousin, il s’agit du Burgou, un gâteau à la châtaigne et à l’amande. Malheureusement, on a reporté l’achat de celui-ci à notre dernier jour de séjour, et il n’y en avait plus aux halles! On sera obligés d’y retourner pour le goûter! 

 

Les madeleines Bijou

Le meilleur pour la faim… Avec les délicieuses madeleines Bijou… C’est en 1845 qu’est née cette pâtisserie familiale, au cœur du village de Saint-Yrieix-La-Perche. “La Maison Bijou”, tire son nom de celui de sa spécialité : les madeleinettes (petites madeleines de couleur dorée, le « bijou » de Saint-Yrieix). On y trouve également d’autres produits, mais c’est bien la madeleine le produit phare. Sur leur site, on apprend aussi quelque chose que l’on ignorait, l’histoire des madeleines! Une jeune fille prénommée Madeleine aurait offert à des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle un petit gâteau moelleux confectionné dans les coquilles des saint-jacques leur donnant cette forme que l’on connait! Marrant non ?

 

✤✤✤

Où manger en Haute Vienne ? Nos bonnes adresses

Vous trouverez ici les adresses que nous avons testé, mais une chose est sûre c’est qu’il s’agit d’une région vraiment gourmande qui recèle de secret bien gardés, que nous avons eu plaisir à découvrir. Alors vous goûterez sûrement d’autres plats délicieux !

 

Où manger à Limoges ?

Les halles centrales de Limoges : pour les pâtisseries, les galetous ou encore la viande. C’est ici que vous trouverez les galetous de Matthieu dont on vous parle en début d’article, vous pourrez également y trouver des pâtisseries telles que le Burgou ou le tréipaïs.  11 Place de la Motte, 87000 Limoges

Le Chalet à Limoges : une cuisine délicieuse, surtout la viande limousine. Penser à réserver. 
5 Rue des Filles Notre Dame, 87000 Limoges

Bistrot d’Olivier : pour un repas convivial, où l’on partage des tables avec des inconnus! Le lieu est pris d’assaut alors, il vaut mieux réserver ici aussi. Halles Centrales, 87000 Limoges

Le Versailles : La décoration du lieu est d’époque mais on y mange de très bon plats, et on y retrouve même le boudin de notre ami boucher François Brun.  20 Place d’Aine, 87000 Limoges

L’essentiel : une décoration tendance, des plats délicieux, on a adoré cette adresse!
3 Avenue Garibaldi, 87000 Limoges

 

Où manger aux alentours de Limoges ?

Le Bellevue : le repas était bon, mais on vous conseille ce restau plutôt si vous faites étape dans le coin. 2 Avenue de Limoges, 87250 Bessines-sur-Gartempe

Le Relais Saint-Jacques : délicieux déjeuner, après avoir flâné dans les rues de cette magnifique petite ville. Pensez à réserver. 6 Boulevard Adrien Pressemane, 87400 Saint-Léonard-de-Noblat

Pâtisserie Fabrice Faure : pour le gâteau Aréna et d’autres gâteaux appétissants. L’endroit fait aussi salon de thé.
23 Rue Lucien Dumas, 87200 Saint-Junien

Pâtisserie Coignac : pour le fameux massepain de Saint Léonard, mais aussi pour goûter sa nouvelle spécialité, les pruneaux confits. L’enseigne possède également une chocolaterie – salon de thé. 
22 Avenue du Maréchal Foch, 87400 Saint-Léonard-de-Noblat

 

✤✤✤

Alors vous avez aimé toutes ces spécialités de Haute Vienne ? Vous en connaissiez au moins une pas vrai ? Allez dites nous tout en commentaire!

Merci à Marion de Haute Vienne Tourisme pour cette invitation! On vous raconte vite le reste de notre weekend en Haute Vienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *