Visiter Istanbul : coup de coeur et activités en 5 jours

Visiter Istanbul était un rêve de longue date pour moi. J’avais très envie de me rendre dans cette ville, que j’imaginais très exotique ! Byzance, Constantinople, puis Istanbul… Grecs, Romains, Arabes… La seule ville du monde à être à cheval sur 2 continents, l’Europe et l’Asie, je savais que cette ville me plairait de par sa diversité.
Avant de vous parler de nos visites et découvertes, un premier conseil : prenez votre temps, si vous le pouvez,  pour visiter Istanbul. Nous y étions pour 5 jours, et nous aurions aimé rester plus !
La ville est très étalée, comme pour New York, je vous conseille de planifier vos visites par quartiers.

Istanbul (2)

 

Visiter Istanbul : que voir et que faire ?

Sultanhamet

Le quartier de la « vieille ville », très touristique, est quand même celui qui nous a le plus plu. Peut-être car nous y logions et étions donc à côté de tous ces magnifiques sites… 

La Mosquée Bleue : Sultanahmet Camii en turc, est probablement LA mosquée la plus connue de la ville. Immanquable lorsque l’on vient visiter Istanbul. Un seul mot pour la décrire, gigantesque ! Construite entre 1609 et 1616, on lui donna le nom de Mosquée Bleue, car ses dômes comptent environ 20 000 carreaux de faïence bleue d’Iznik. Elle fut édifiée pour rivaliser avec Sainte Sophie, se trouvant de l’autre côté de la place Sultanahmet. Le sultan voulait démontrer que l’architecture ottomane ne valait pas moins que l’architecture chrétienne de l’époque. Ce qui la caractérise également, c’est qu’elle fut la seconde Mosquée au monde, après celle de la Mecque, à posséder six minarets. (D’ailleurs, l’on rajouta un septième minaret à la Mosquée de la Mecque afin qu’elle reste celle possédant le plus de minarets !)

Une fois à l’intérieur, on se sent tout petit, sa coupole est vraiment très haute, et on ne sait plus où regarder, tant il y a de détails!

➺ La visite de la Mosquée Bleue est gratuite et libre, tous les jours, exceptée à l’heure de la prière, il y a une entrée différente pour les touristes par laquelle on vous donnera de quoi vous couvrir au cas où, ainsi qu’un sac plastique pour vos chaussures. Nous y sommes restés 30 bonnes minutes.

 

Sainte Sophie : Face à la Mosquée Bleue, se trouve Sainte Sophie. Cette dernière est très particulière puisque construite au IVe siècle, en tant qu’église chrétienne de Constantinople, elle devint mosquée au XVe siècle. Depuis 1934, elle n’est plus un lieu de culte mais un musée.

➺ La visite coûte 40TL, et le musée est fermé le lundi. Nous avons été un peu déçus car nous ne pensions pas que la restauration du site serait aussi peu avancée, et que l’intérieur comporterait cet échafaudage xxl… Nous avons néanmoins appréciés les diverses mosaïques, les peintures, et la grandeur des lieux.

 

La citerne basilique : Cette visite nous a vraiment plu car on ne s’attendait absolument pas à cela ! Nous avions évidemment lu avant notre visite qu’il s’agissait du réservoir d’eau du palais de Topkapi autrefois, mais une fois les escaliers descendus… Waouh c’est impressionnant! Jamais on ne se serait doutés que cela se cachait sous nos pieds ! Gardez cette visite pour le début d’après-midi: la citerne est très fraiche, parfait lorsque le soleil tape!

➺ La visite coûte 20T, la musique et l’ambiance y régnant donnent vraiment un aspect mystique à la visite, on adore!

 

Le palais de Topkapi :  juste derrière Sainte Sophie. De la visite nous aurons surtout apprécié les extérieurs : les jardins, les magnifiques vues sur le Bosphore et les façades aux multiples faïences colorés. Le palais était la résidence du Sultan Ottoman entre 1465 et 1853. Il s’étend sur 700000 m², est entouré de 5 km de rempart, aujourd’hui il compte des dizaines de collections de vaisselles, ustensile de cuisine, d’armes, de cadeaux offerts par d’autres nations….  En 1853, le Sultan décide de déplacer sa cour vers le palais de Dolmabahçe.

➺ La visite coûte 40TL et il est interdit de prendre des photos des diverses collections. 
Si c’était à refaire, nous prendrions probablement un guide, (nous avions trouvé l’audio guide très cher, quasiment le même prix que l’entrée) car même si les affichages sont présents, la visite reste “compliquée” sans un “chemin à suivre”… 

visiter istanbul

 

Quartier de Eminönü

Le Grand Bazaar & le bazar égyptien (marché aux épices) : Des souvenirs : lampes, foulards, vaisselle, des épices, des pâtisseries, de l’or, du chocolat, du thé… Vous trouverez tout et encore plus!

Le grand bazar d’Istanbul est l’un des plus grands marchés couvert du monde : 200 000m², 4000 boutiques, 18 portes d’entrées. Autours, le marché déborde sur les ruelles, boutiques et autres vendeurs s’y trouvent également.

 

Croisière sur le Bosphore: C’est de Eminönü que vous trouverez facilement des départs. Pour 12TL, soit 4€ vous pourrez vous offrir une belle virée d’1h30 (voir 2h) sur le Bosphore, longeant la côte Européenne jusqu’au pont du Bosphore, avant de revenir le long de la côte asiatique. Nous avons vraiment apprécié la balade qui donne vraiment une vue différent sur la ville. On se rend vraiment compte de son étendu, et l’on passe à côté de mosquées et palais que l’on aurait sûrement pas eu le temps d’observer…

 

La nouvelle Mosquée & La Mosquée de Soliman : La première se trouve juste à côté du marché aux épices.
La seconde se trouve en hauteur de la ville, et offre une vue sympa sur les toits. L’intérieur est toujours impressionnant, l’espace est très grand, et il y a des milliers de détails à observer. Attention aux horaires de prières si vous voulez les visiter.

 

Le pont de Galata : Enjambant la corne d’or, le pont mène à un nouveau quartier, à une autre ambiance. Mais avant cela, on aura pris notre temps à admirer les pêcheurs, les vendeurs de balik ekmek… C’est aussi là que nous avons compris pourquoi les Stambouliottes ne se baignent pas plus que ça, l’eau est infestée de méduses! 

Istanbul 50

 

Karakoy – Beyoglu – Galata

Istanbul (30)

La tour de Galata : Cette tour est une construction médiévale qui domine Istanbul dans le quartier de Galata, elle offre une vue panoramique sur toute la ville.

Nous ne sommes pas montés à cause de son prix (25tl par personne), que nous avons trouvé excessif! En effet il y a plein de café et restaurants qui offrent de superbes vues sur la ville!

 

Istiklal Caddesi: Magasin, pâtisseries, son tramway historique, mais surtout sa fameuse place Taksim. Littéralement, Istiklal Caddesi signifie avenue de l’indépendance. C’est l’une des avenues les plus connues d’Istanbul, reliant la place Taksim, place où le peuple se retrouve lors de manifestations culturelles ou sociales, au quartier entourant la tour de galata. Longue de 3km, elle est piétonne vous y trouverez des magasins de vêtements, des bijouteries, des bibliothèques, des pâtisseries, des chocolateries, des cafés etc.

➺ Traversez le pont de Galata en vous dirigeant vers la tour, vous tomberez ensuite sur Istiklal Caddesi avant de rejoindre la place Taksim. En faisant cet itinéraire dans l’autre sens, ça sera en descente^^.

 

Le palais de Dolmabahce : Ce palais a été la résidence du Sultan de 1853 à 1922. Sa construction coûta l’équivalent de 35 tonnes d’or, dont 14 pour recouvrir les plafonds du palais. D’une superficie de 45000m², il comporte 285 pièces, et est en majorité construit en style occidental. Il possède le plus grand lustre en cristal de bohème du monde, avec pas moins de 750ampoules et pesant 4,5 tonnes (rien que ça!), il est aujourd’hui toujours éteint.
Le sultan ayant la folie des grandeurs, il fit faillite rapidement après la construction de ce palais luxueux.

➺ Nous avons adoré cette visite! Le palais est somptueux de l’extérieur et il possède de magnifiques pièces à l’intérieur. La visite est forcément guidée (ce n’est pas plus mal!), et coûte 40TL pour le palais et le harem. Il est interdit de prendre des photos dans le palais, excepté dans la dernière salle, celle où l’on retrouve le fameux plus grand lustre. Le harem était beaucoup moins impressionnant et intéressant, le visiter en second n’aide pas je pense…

visiter istanbul

visiter istanbul

La rive Asiatique

Il y a deux quartiers principaux à voir sur la rive asiatique, Kadikoy et Uskudar. Il y a tellement de choses à faire et à voir sur la rive Européenne que nous n’avons pas eu le temps d’explorer plus que ça les deux quartiers mentionnés ci-avant. Nous nous sommes contentés d’une longue balade le long de l’eau, très agréable avec tous ces petits cafés, vendeurs ambulants et autres. Et avons admiré la tour de Léandre de loin.

 

💡Autres visites & activités

➺ Toutes les autres mosquées : il y en a 2000 alors il y a de quoi faire… Certaines ne sont pas vraiment ouvertes aux touristes, il vaut mieux éviter alors de déranger. Il y a également des églises un peu cachées, n’hésitez pas à les visiter, parfois ces dernières ont été Mosquées à un moment de leur histoire. 

Istanbul (32)

 

➺ Voir un spectacle de derviche tourneur, appartenant à l’ordre des Mevlevis est une tradition née en Turquie. Ces derniers font en fait une danse où ils tournent d’abord lentement puis très rapidement, jusqu’à ce qu’ils atteignent une forme de transe. Pendant leur danse ils déploient les bras, la paume de la main droite dirigée vers le ciel dans le but de recueillir la grâce d’Allah, celle de la main gauche dirigée vers la terre pour l’y répandre. Lors de l’un de nos dîners, nous avons assisté à un mini spectacle. 

Istanbul (43)

 

➺ Les autres quartiers de la ville qui possèdent une identité très particulière comme Balat, ou encore aller manger des Kumpir à Ortakoy.

➺ Les très nombreux musées : arts islamiques, archéologiques… 

➺ Aller boire un thé au café Pierre Lotti, prendre le téléphérique, et admirer la vue sur tout Istanbul!

visiter istanbul

 

Visiter Istanbul : le coin pratique

➺ Afin de vous expliquer la préparation de notre voyage à Istanbul nous avons écrit un article dédié : Voyage à Istanbul : Guide pratique . N’hésitez pas à le consulter pour plus de précisions.

Un petit résumé :

  • Il ne faut pas de visas pour les français pour un séjour de moins de 90 jours
  • Il existe un pass regroupant diverses visites de musées et sites touristiques. A vous de calculer si cela vaut le coup en fonction de ce que vous souhaitez voir.
  • Au vue de la situation actuelle, renseignez-vous un peu avant votre départ sur le site du ministère des affaires étrangères.

 


Vous l’aurez compris, visiter Istanbul n’est pas de tout repos! Il y a beaucoup de choses à voir, nous sommes restés sur les “incontournables” sans trop courir, mais depuis le temps que nous voulions venir, nous voulions tout voir!
Une chose est sûre la ville offre beaucoup de visites, que nous avons adoré, et toutes les spécialités turques qui ont ponctué notre séjour nous ont ravis également!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *