Balade le long du fleuve Minho, côté portugais

Au nord du Portugal, la frontière avec l’Espagne s’est tracée de façon naturelle, grâce à un cour d’eau, le fleuve Minho. Il se source en Espagne et dessine ensuite une séparation entre les deux pays sur 77km, de Melgaço jusqu’à Caminha. Cela faisait un moment que j’avais prévu un petit road-trip dans le coin, car bien que je connaisse la plupart des villes qui bordent le fleuve, ce n’était pas le cas d’Alcino. Depuis petite, nous y faisions des balades en famille, et je me souviens que l’on me disait avec exotisme, “de l’autre côté c’est l’Espagne“. 

Parmi les villes les plus importantes côté Portugais on peut citer : Melgaço, Monção, Valença do Minho, Vila Nova de Cerveira, Caminha ou encore Moledo. Il est possible de longer le fleuve en ne prenant que les routes nationales, ce que l’on vous recommande, c’est ce qui fait le charme de cet itinéraire.

Côté espagnol, nous ne connaissons pas, désolée ! En revanche, on m’a parlé d’une randonnée super chouette, dans le parc national du Monte Aloia. D’environ 10 kilomètres elle offre une nature luxuriante, cinq magnifiques points de vue sur le Minho, ainsi que des vestiges préhistoriques et romains. Nous n’avons pas encore testé, mais c’est sur notre bucket list

 

✤✤✤

Le fleuve Minho

D’une longueur totale de 318 kilomètres, le fleuve Minho (ou Miño en espagnol), se source en Espagne, à Pedregal d’Irimina, et se jette dans l’océan atlantique entre Guarda (en Espagne), et Caminha (au Portugal).  Comme je vous le disais en introduction, il sert, sur son dernier tiers, de frontière naturelle entre les 2 pays, et ce, sur 77 kilomètres. Plusieurs barrages et îles ponctuent son cour, mais le fleuve n’est navigable que sur ses 33 derniers kilomètres. 

Côté espagnol, la route ne longe pas constamment le fleuve. En revanche, côté portugais, les nationales suivent le cour d’eau quasiment sur toute la longueur. (Nationales n°202, puis 101, puis n°13).

 

Les étapes / l’itinéraire

Voici les étapes principales de cet itinéraire le long du fleuve Minho, côté portugais. Des articles dédiés à certaines villes seront probablement publiés, mais n’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaires !  

Monção

Monção est surement l’une des plus petites villes de cet itinéraire. Néanmoins, elle est très connue dans le pays en raison de son vin, l’Alvarinho. Tous les ans, les vendanges ainsi qu’une fête dédiée attirent locaux et touristes, et font la renommée de la région. Il est aussi possible de visiter le musée de l’Alvarinho pour en apprendre plus. La ville possède également les vestiges très bien conservés d’un ancien château fort. Du haut de ses murailles, plusieurs points de vue sympathiques sur le fleuve Minho, pour vous mettre dans le bain de ce qui va suivre. A quelques kilomètres de la ville, un joli palais historique peut se visiter, le Palacio da Brejoeira.

 

Valença do Minho

J’adore cet endroit !  Le centre-ville est construit au cœur d’une forteresse datant du XXe siècle. Sa configuration est vraiment atypique : autour, les remparts, au centre, des habitations, des boutiques, des restaurants, des petites églises… Et bien entendu, la vue plongeante sur le fleuve Minho et sur l’Espagne ! A ne pas manquer : la balade sur les remparts à pieds, et les nombreux monuments religieux. Je prépare un article dédié à cette étape.

 

Vila Nova de Cerveira

Ici aussi on retrouve des vestiges d’un ancien château fort, et une magnifique cathédrale. La ville a aussi développé un accès au fleuve Minho en créant une plage fluviale (praia fluvial da lenta), ainsi qu’un parc de loisirs avec des activités nautiques et un minigolf (parque de lazer do castelinho). 

Mais je trouve que cette ville vaut surtout le détour pour ses belvédères de folie. La ville en compte deux : le miradouro do Cervo et le miradouro Porta do Ceo. Ce dernier offre une vue magique sur le rio Minho et sur une des îles du fleuve, ilha da Boega. 

 

Les fameux belvédères en images… C’est juste waouh, non ?

 

Caminha

Caminha c’est la plus festive du coin : elle possède une rue immense remplie de bars, où tout le monde vient le weekend. Si vous voulez profiter de l’ambiance nocturne, c’est ici qu’il faut dormir. A ne pas manquer, des murailles d’ancien château, une magnifique église, la tour du clocher sur sa place si animée : c’est le cœur de la ville.

Ici nous avons découvert un belvédère dont nous n’avions jamais entendu parler ! Pour le trouver, suivez les indications “miradouro Santo Antão” (accessible en voiture, pas de marche à pieds). Il s’agit d’une petite chapelle qui offre une vue plongeante sur l’embouchure du fleuve Minho ! La météo n’était pas au rendez-vous, mais ça valait quand même la peine d’y monter ! 

 

Moledo

La dernière étape le long du fleuve, est la petite ville balnéaire de Moledo. Ici nous sommes à l’embouchure du fleuve : d’un côté la rivière, de l’autre, l’océan Atlantique. Ici, surf, pêche et farniente sont au rendez-vous… enfin pour ce dernier point : surtout l’été ! ^^ 

La nationale 13 longe ensuite la côte jusque “ma” ville, Viana do Castelo, vers le sud, et notamment vers Porto.

 

Fleuve Minho : le coin pratique

Où dormir ?

Nous n’habitons vraiment pas loin, alors nous nous rendons dans ce coin à la journée. Pour dormir, je vous conseille d’utiliser un comparateur selon vos préférences, booking ou airbnb. Je ne manquerai pas d’ajouter ici nos adresses, si finalement on teste un hébergement ! 

 

Où manger ?

Voici quelques adresses testées et validées par nous ou mon amie qui vient du coin ! Désolée nous n’en avons pas dans chaque ville, mais promis, on alimentera cette partie dès que possible 😉 !

  • A Moledo pour un repas, mais surtout pour un goûter ➺le Paradão 476 (nous on y mange des crêpes, oui je sais, pas très spécialités portugaises tout ça, mais elles y sont délicieuses et copieuses!)
  • A Monção pour un bon repas typique ➺ le Dona Maria, on vous conseille le Bacalhau à Dona Maria. Ou bien le “Chiote”, pour du poulet grillé (bien typique ça aussi), ou des ribs.
  • A Melgaço pour un repas = le Sabino.
  • A Valença pour le goûter et les pâtisseries portugaises ➺ Pastelaria Lepanto.

 

Se déplacer

Bien entendu, pour réaliser cet itinéraire le long du fleuve Minho je vous conseille la voiture, qui offre plus de liberté. 

Vous pouvez cependant en réaliser une grande partie en train (et ce n’est pas cher!). Consultez le site ferroviaire portugais : www.cp.pt

Certaines étapes sont faisables en bus, mais je ne vous le conseille pas. Les horaires sont vraiment aléatoires, il n’y a pas beaucoup de fréquence, c’est long, et parfois plus cher que le train ! Le site : www.rede-expressos.pt.

 

Aller plus loin

N’hésitez pas à consulter notre article avec tout ce qu’il y a à faire dans le nord du Portugal, pour découvrir des lieux moins touristiques que ceux dont on entend parler habituellement. En effet, après Melgaço, vous pouvez quitter le fleuve Minho pour vous enfoncer dans les terres, vers Peneda (et son sanctuaire de folie!), Sistelo (le petit Tibet), ou encore, entrer dans le parc national du Gerês. 

Plus d’infos dans notre article ou sur le site de l’office de tourisme du nord

 

✤✤✤

J’espère que cette balade le long du fleuve Minho vous a plu, et vous a donné envie d’en découvrir plus sur le nord du Portugal. Cette partie du pays regorge de pépites méconnus et que l’on adore vous partager. N’hésitez pas à consulter nos autres articles sur cette destination si vous voulez d’autres idées ! Et surtout laissez-nous un petit commentaire si vous prévoyez d’y aller ou une fois revenus ! 

Et si je vous ai plu, épinglez-moi sur Pinterest !

2 Commentaires

  • je sais pas pourquoi mais les frontières me fascinent. Peut-être car j’ai grandi avec la frontière suisse pas loin et que, comme ici, une simple rivière marque sur cinquante kilomètres la frontière entre les deux pays. J’adore la dernière image, les paysages sont magnifiques.
    C’est le genre de balade que j’adorerais faire alors je note ça dans un coin 🙂
    Valença do Minho a l’air vraiment top, j’adore les villes fortifiées

    • Hello Alexis, les frontières m’ont toujours fasciné aussi ! C’est fou de se dire que “derrière”, il y a tel pays. Ca m’a beaucoup fait ça au Mexique aussi ! De me dire qu’on longeait le Guatemala ! Tellement “exotique”, “enivrant”….
      De toute façon, le jour où tu iras dans “mon coin”, je te ferai une méga liste de bonnes adresses et d’incontournables, hihi 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *