La magie de Bacalar

Bacalar est une petite ville de la péninsule du Yucatan située dans l’état de Quintana Roo. Encore préservée du tourisme de masse, elle est notamment connue pour sa lagune aux milles nuances de bleus… 4km de large, 42km de long, à quelques encablures du Belize… Cela me semblait beau, mais pas indispensable comme étape… Nous avons longtemps hésité à l’intégrer dans notre itinéraire, mais finalement on s’y est arrêté… Je vais vous raconter comment cette “simple étape” est devenue un coup de cœur ❤ de notre voyage au Mexique…

bacalar yucatan

✤✤✤

Bacalar : “el pueblo magico”

C’est ce que l’on peut lire en arrivant dans la ville… La ville magique… Mouais, on va voir ça ! Honnêtement, je n’avais pas franchement envie de m’arrêter là. “Des lagunes bleues supers belles”, voilà ce que j’avais lu. Ouais ok, mais bon des belles choses, des beaux bleus, je crois qu’on va en voir pas mal pendant ce road trip au Yucatan non ? Alcino me persuade rapidement “ça fera une bonne coupure de route entre Tulum et Calakmul”. D’accord. 

Comme quoi, parfois, changer d’avis, d’itinéraire, avoir la liberté de s’arrêter ou l’on veut… Je ne changerai cette façon de voyager pour rien au monde. Quelques heures à peine suffiront à me convaincre que nous avons trouvé là un petit paradis…

Il fait nuit lorsque l’on arrive dans la ville, on galère à trouver notre hôtel, le GPS nous fait passer sur des chemins en terre tout cabossés… Heureusement que l’on parle espagnol et que les mexicains sont très gentils ! Un homme nous oriente plus ou moins, et 30 minutes plus tard nous sommes accueillis par notre hôte, Victor. Détendu, relax, il nous met directement dans l’ambiance de Bacalar : ici pas de stress. Nous avons accès aux vélos, aux kayaks et aux hamacs gratuitement. Ça commence bien. 

Réveil aux aurores pour le lever de soleil, et découvrir enfin le lieu… Et quelle beauté s’offre à nous! Quel calme, quelle sérénité… Nous sommes comme envoûtés. Nous restons là un moment à profiter de ce spectacle simple, tous les deux, seuls au monde… Puis nous prenons notre petit déjeuner à la terrasse de ce lieu magnifique… On pourrait rester là des heures, qu’en dites vous ?

bacalar yucatan

bacalar yucatan

bacalar yucatan

 

Que faire à Bacalar ?

Vous l’aurez compris, ici on prend son temps, on flâne, on profite du moment… C’est exactement ce que nous avons fait. Après une petite semaine de voyage, ça nous a fait une bonne coupure. Après notre moment détente en terrasse, nous filons en ville à vélo, avant de revenir à l’hôtel pour une balade en bateau.

Balade en vélo

Il y a des vélos partout ici ! Petite bizarrerie, il n’y a pas de freins ! Il faut pédaler en arrière… Euhhh ok ! Il est 9h lorsque nous partons en balade, on prend notre temps le long de la lagune. L’animation de Bacalar est concentrée dans son petit centre-ville. Une place toute mignonne, une école, quelques restaurants, quelques heladerías, le château, et 1 million de types qui vendent leur excursion en bateau dans la lagune ah ah  !

bacalar yucatan

bacalar yucatan

 

Le fort San Felipe

On ne l’a pas visité car le prix nous semblait un peu exorbitant pour ce que c’était, et qu’on a eu un petit aperçu de l’extérieur. Ce fort a été bâti pour protéger Bacalar des pirates qui venaient de la mer via les canaux, jusqu’à sa lagune. Le château abrite un musée qui retrace l’histoire de la ville.

bacalar yucatan

 

Balade dans la lagune

Vers midi, c’est en bateau que nous partons ! On vient à Bacalar pour sa lagune aux sept couleurs, pour y nager, y faire du snorkeling, mais aussi pour découvrir ses cenotes très atypiques…. Notre excursion dure environ 2h, nous allons parcourir la lagune, les cenotes, nous baigner, et découvrir “le bain maya”. 

C’est simple, à peine la navigation commencé, on aimerait s’arrêter partout pour se baigner tellement l’eau est belle. On comprend bien assez vite pourquoi on la nomme lagune aux sept couleurs, vu toutes les nuances que l’on observe. Quelques nuages s’invite à notre balade et s’est encore plus de bleus qui apparaissent dans l’eau. Notre capitaine nous fait la visite guidée de la lagune, avec beaucoup d’explication sur les maisons qui la borde. Puis, ceux que l’on attend aussi avec impatience : les cenotes. Ici, ils ne sont pas à ciel ouvert, ou “rempli à moitié”, ils sont complètement submergés, donnant à l’eau une couleur incroyable ! On vous laisse admirer ça en images…

➺ 700 pesos pour 2 personnes. Nous avons pris l’excursion par notre hôtel, mais les prix en ville étaient les mêmes. 

bacalar yucatan

bacalar yucatan

bacalar yucatan

bacalar yucatan

bacalar yucatan

bacalar yucatan

bacalar yucatan

bacalar yucatan

 

Les cenotes de Bacalar

Il y en a 4 principaux : le cenote Azul, le cenote Cocalitos, le cenote Esmeralda et le Cenote Negro. C’est ce dernier qui est le plus impressionnant car il s’enfonce jusqu’à 170 mètre de profondeur ! Ce “trou” donne une couleur intense à l’eau qui devient d’un coup très sombre, constrastant avec l’eau cristalline de la lagune, c’est vraiment fou comme endroit. Le cenote Negro est aussi appelée cenote de la Bruja qui signifie sorcière, on s’imagine les histoires qu’il a dû générer… Le cenote Azul est quant à lui, le seul qui n’est pas relié directement à la lagune, mais que vous pouvez découvrir à vélo. Notre article sur les cenotes du Yucatan par ici !

 

Visiter Bacalar : le coin pratique

Où dormir ?

Comme nous réservions nos hôtels presque du jour pour le lendemain, tout était extrêmement cher pour Bacalar ! Nous avions le choix entre un hôtel excentré ou un qui n’avait pas accès à la lagune… C’est comme ça que l’on s’est retrouvé au casa Ichakabal Bacalar. Un peu loin du centre ville donc, et une chambre un peu “basique” qui mériterait un peu de finitions. En revanche, petit déjeuner inclus, vélos, kayaks prêtés gratuitement, parking fermé, et sublime ponton avec hamacs sur la lagune… 

bacalar yucatan

bacalar yucatan

bacalar yucatan

 

Où manger ?

Le premier soir nous avons dîner dans une Taqueria au hasard des rues, elle venait tout juste d’ouvrir, je crois qu’il n’y avait même pas son nom d’afficher !

Le lendemain nous avons déjeuner à La Playita : plats délicieux, et superbe cadre. Leur slogan ? “Come, bebe, nada” : mange, bois, nage! D’ailleurs plein de restaurants sur la lagune ont des pontons, des balançoires, des hamacs pour se poser après le repas, c’est super agréable !

Des Mexicaines de notre hôtel qui ont l’habitude de venir à Bacalar nous ont aussi conseillé : el Socio, el Pejelagarto et el Manati pour découvrir la cuisine Mexicaine

bacalar yucatan

 

Se rendre à Bacalar

Nous étions avec notre voiture de location, mais des bus font la liaison entre Tulum et Bacalar (leur site : bus ADO). Nous avons mis 2 bonne heures pour arriver à Bacalar, en partant de Tulum vers 17h30. 

Ensuite nous avons rejoins Conhuas pour dormir, avant d’explorer Calakmul le lendemain matin. 

 

✤✤✤

Il y a vraiment quelque chose de magique qui se dégage de Bacalar. Est-ce la beauté des lieux ? Est-ce la sérénité des gens ? Le mélange des deux ? Ce que l’on sait, c’est qu’on ne regrette absolument pas d’être venus là, et qu’il s’agit probablement de l’une des plus belles étapes de notre voyage! A refaire, on resterait même un jour de plus, histoire de vraiment se poser, et de profiter de ce lieu si envoûtant…

La magie de Bacalar

10 Commentaires

  • Bonjour, nous revenons également d’un voyage au mexique début mars et en vous lisant c’est exactement le sentiment que j’ai eu aussi pour bacalar! (Cette sérénité…) C’est un merveilleux endroit où nous avons pu passer qu’une journée et je regrette de n’avoir pas pu y passer + de temps… Nous avons visité le Fort San Felipe plutôt intéressant mais très rapide pour le prix et aussi manger à la Playita, super cadre je recommande! Nous avons été à Cocalitos, (35pesos/pers.) hamac et balançoire dans l’eau turquoise magnifique…

    • Bonjour Valérie ! Merci beaucoup pour toutes ses précisions/complément d’informations, ça sera utile à nos lecteurs!
      Nous regrettons aussi de ne pas y être resté au moins 1 nuit de plus pour assister au coucher de soleil sur la lagune !

  • Bonjour,

    Magnifique que blog que vous avez là avec de superbes photos. Pensez-vous qu’il est faisable de faire le tour en bateau avec un bébé de 11 mois ou cela secoue trop ?

    Nous partons la semaine prochaine et on a trop hâte. Reste encore à fignoler 2-3 trucs.

    • Bonjour François,
      Merci pour votre commentaire et vos compliments!
      Non ça ne secoue pas du tout sur le bateau, et la lagune est vraiment très calme !
      Profitez bien !

  • Bonjour et merci pour ce superbe article! Nous partons demain en amoureux à Bacalar depuis la région de Zumpango (Estado de Mexico, où habite mon copain). Merci pour ces belles photos, cela ne fait que confirmer mon avis! Ne serait-ce pas un peu paradisiaque dans le meme style que l’Ile de Porquerolles à Hyeres ?

    • Bonjour Angela, et merci pour votre commentaire!
      Nous ne connaissons pas du tout l’île de Porquerolles, mais si ça y ressemble, il faut que j’y aille !
      Vous m’en direz des nouvelles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *