Road trip à Cuba : itinéraire, budget et conseils

Cuba. Ses voitures anciennes, sa musique, ses danses, ses cigares, ses plages, son histoire compliquée et ses « blocages »… Ce pays qui a animé notre première conversation il y a 7 ans. Le choisir comme destination de lune de miel nous a paru une évidence.

Et maintenant l’on peut dire… Cuba. Tout ce que l’on imaginait et plus encore. Ses paysages variés, ses vallées verdoyantes, ses villes animées, sa jungle, sa faune et sa flore… ses chevaux, ses cowboys, et sa bonne humeur.. mais aussi cette ouverture qui tarde à arriver… Ces jeunes, un peu blasés par la situation de leur pays… Cet ingénieur reconverti en chauffeur de taxi… Ces enfants qui nous demandent des caramelos ou des chewing-gums, et ces vieilles dames qui nous demandent du savon… Cet autre chauffeur de taxi, lui aussi reconverti, qui aimerait pouvoir voyager avec sa famille, mais qui ne peut pas… Ce pays qui nous a touchés en bien des façons…

Dans cet article on vous donne l’itinéraire de notre Road trip à Cuba qui a duré 2 semaines ainsi que nos infos pratiques. Nous vous raconterons ensuite les étapes les plus importantes du séjour.

Road trip a cuba

✤✤✤

Road trip à Cuba : itinéraire de 15 jours

Pour ce voyage de 2 semaines, nous avons choisi de nous concentrer sur l’ouest de l’île. Bien que certaines distances soient assez raisonnables, les temps de transports sont quant à eux assez longs… Nous avons favorisé les taxis et le bus car les locations de voitures étaient tout simplement hors de prix (1500€ pour 10/12 jours).

Chargement de la carte…

Chargement

 

La Havane – 3 nuits

Notre périple cubain commence dans la capitale où nous atterrissons vers 14h30, un samedi, et où nous resterons 3 nuits. Nous nous baladerons surtout dans les quartiers de Habana viejo, Habana centro et Vedado. Musées, balades le long du Malecon, vestiges d’anciennes forteresses, où tout simplement flâneries dans les rues, il y a vraiment de quoi faire.

Road trip a cuba

road trip a cuba
Le Malecon

Viñales – 3 nuits

Le mardi matin, nous partons en taxi collectif pour Viñales et sa vallée de mogotes, où nous arriverons vers 13h. Au programme balade à cheval, randonnées, excursion à la plage, et même visite de la plus grande grotte de Cuba, la cueva de San Tomas, nos journées furent bien remplies!

Road trip a cuba

Road trip a cuba

Road trip a cuba
Les champs de tabac

Cayo Levisa

Pour se reposer un peu de toutes ces activités à Viñales, nous sommes partis en excursion d’une journée pour Cayo Levisa. L’île est magnifique, l’eau d’un bleu à tomber, mais les fortes rafales de vent nous ont empêché d’en profiter à 100%.

road trip a cuba

Playa Larga – 2 nuits

Afin d’éviter un voyage de 8h entre Viñales et Trinidad nous nous sommes arrêtés à Playa Larga. Les alentours offrent un parc naturel et de riches fonds marin… mais les excursions ne sont organisées que le matin. Nous y avons donc passé 2 nuits au lieu d’une initialement prévue pour en profiter pleinement. Le dimanche, après une longue sortie snorkelling, nous partons pour Trinidad sur les coups de 15h.

road trip a cuba

Cienfuegos

Sur la route pour Trinidad, nous demandons à notre taxi de s’arrêter un peu à Cienfuegos. Après quelques échanges avec plusieurs locaux et voyageurs, nous avions en effet décidé de ne pas y séjourner. Les activités et centres d’intérêt y seraient assez réduits… En revanche la place historique autour du parc José Marti est juste sublime avec ses bâtiments coloniaux.

On peut tout de même mentionner El Nicho, l’un des 4 parcs de Topes de Collantes, dont les excursions organisées sont gérés par Cienfuegos, et dont les chemins de randonnée sont plus facilement accessibles d’ici (plus près en distance).

road trip a cuba

road trip a cuba

Trinidad – 4 nuits

Nous arrivons à la tombée de la nuit à Trinidad, et comme pour Playa Larga nous avons rallongé notre séjour d’une nuit ici. Nous avons passé une journée à sillonner ses rues et à découvrir sa plage, une journée pour le Valle de los Ingenios et la troisième journée pour le parc naturel Topes de Collantes. Le jeudi matin tôt nous prenons un taxi collectif pour nous rendre de l’autre côté de l’île et découvrir l’un de ses fameux Cayos…

road trip a cuba

road trip a cuba

road trip a cuba
Valle de los Ingenios
road trip a cuba
En route vers Topes de Collantes

 

Cayo Santa Maria – 1 nuit

À force de modifier nos nuitées l’on se retrouve à ne passer que 24h sur le Cayo… Mais c’est surement un signe du destin car la météo n’est pas trop de la partie et ce n’est pas la plus belle plage que l’on est vu à Cuba! La première demi journée se passe au soleil, mais au réveil le lendemain, le ciel est menaçant et la pluie s’invite à notre séjour sur les coups de 11h…

road trip a cuba

Après le déjeuner nous prenons le bus direction La Havane, et ses 6h de route… Avec pour bonus un arrêt à Santa Clara et sa fameuse place de la révolution.

road trip a cuba
Plaza de la Revolucion, Santa Clara

 

La Havane – 1 nuit

On boucle la boucle en revenant à La Havane la veille de notre vol, pour ne pas prendre le risque de louper ce dernier. Achat de souvenirs et dernières balades ponctuerons la fin de notre road trip cubain!

✤✤✤

Road trip à Cuba : le coin pratique

Avant le départ:

La carte touristique : à récupérer à l’ambassade Cubaine avec votre passeport + une copie de vos billets d’avion. Il coûte 25€/personne (prix en janvier 2018). Vous pouvez retirer le visa pour quelqu’un d’autre, mais cela coûtera une vingtaine d’euros supplémentaires… Nous sommes arrivés 30 minutes avant l’ouverture de l’ambassade dans le 15ème à Paris, et par chance il n’y avait pas grand monde. Une fois à l’intérieur nous avons patienter 30 minutes également. Il existe aussi des organismes spécialisés dans l’obtention du fameux sésame à distance, ainsi, vous recevez votre visa pour Cuba chez vous. Pratique si vous n’avez pas le temps, si vous habitez loin du consulat ou de l’ambassade Cubaine, ou si les horaire des derniers ne vous arrangent pas. 

Attestation d’assurance : Il vous faudra une attestation d’assurance pendant la durée de votre séjour. Elle peut vous être demandée aux douanes ou en cas de soucis. Vous pouvez facilement en obtenir une grâce à une carte bancaire, il suffit de contacter le numéro de téléphone au dos de cette dernière. 

Que prendre dans sa valise : anti-moustiques, répulsif en tout genre, crème apaisante en cas de piqûres (et malgré les répulsifs nous en avons eu des tas), une bonne trousse de médicaments (surtout pour ne pas se taper une mission pharmacie là bas), des mouchoirs (merci Kiki!), et nous avons aussi pris du papier toilettes… Si vous prévoyez de faire du snorkeling, prenez votre matériel, sinon pour les locations sur place cela coûte 5CUC/10CUC. 

Le budget :

Billets d’avions = 497€ / personnes pris un mois avant le départ. 
Hébergements = 594€ – 13 nuits en casa, 1 nuit en hôtel (pour deux). 
Transports = 450€ – taxis collectifs, taxis privés, un bus (pour deux). 
Nourriture = 500€ (pour deux).
Excursions & visites = 400€ (pour deux).
Autres = 86€ – souvenirs, cartes wifi etc. (pour deux).

 

Les monnaies

Cuba possède deux monnaies, les CUC (la monnaie du “touriste”), et les CUP (monnaie des cubains, la moneda nacional). Pour le taux de conversion c’est simple 1CUC = presque 1€, de quoi faciliter les paiements. Cependant, le taux varie en fonction des lieux : à l’arrivée à l’aéroport 1,18 cuc pour un euro, même cours à La Havane ou Trinidad mais dans les Cayos 1,15.. Ça a l’air peu mais sur 1000 euros… autant faire attention!

On a essayé d’avoir des CUP auprès des locaux sans succès sachant qu’1 CUC équivaut à 25 CUP. Prenez garde également à la monnaie rendue qu’elle soit bien en CUC et non en CUP : sur les billets il est mentionné “pesos convertibles”. Enfin, vous verrez facilement si le produit est en CUC ou en CUP : on a vu un sandwich à la Havane pour 43 $… Alors quelle monnaie est la bonne? 

Comme vous en lisant ces dernières lignes, on s’est dit Cécilia et moi que ça allait être hyper compliqué, on relisait les divers articles des blogueurs à ce sujet mais au final FINGERS IN THE NOSE! C’est assez simple, il suffit juste de faire attention au rendu de la monnaie et négocié! 

Vous pourrez au choix :
➺ Retirer dans les distributeurs, on en a vu à La Havane, Viñales, Trinidad mais pas à Playa larga. A vous de voir si vous avez des frais de banques élevés ou non.
➺ Échanger vos euros : à l’aéroport, dans les banques ou dans les bureaux de change (cadeca). En arrivant à l’aéroport le taux de change était intéressant, nous avons donc changé là dans un premier temps. Il y a un guichet à l’extérieur juste à gauche, et pour nous il n’y avait personne, on en a donc profité! Je vous dis ça car on avait lu (et Céline m’avait prévenue) que les cubains faisaient beaucoup la queue pour un tas de choses… et bien c’est vrai! Donc si vous allez échanger, calculez bien votre coup pour ne pas perdre votre temps! (C’est aussi valable pour l’achat des cartes wifi dont je vous parle plus bas, ou même pour l’achat de bouteille d’eau.) Il faut aussi bien calculer pour ne pas se retrouver avec trop de CUC à la fin du séjour, le taux de change dans l’autre sens est vraiment désavantageux. En effet, nous avons vu le taux de change à 1,25 CUC pour 1 euro, aussi, nous avons préféré dans un premier temps retirer une somme importante et par la suite affiner mieux le budget : nous sommes rentrés avec environ 3 CUC en poche en guise de souvenir!

Où dormir ?

Les casas particulares : il faut comprendre logement chez l’habitant… On a peut être idéalisé la chose mais on se voyait partager quelques repas avec nos hôtes… mais non. Nous avons passé quasiment toutes nos nuits en casa excepté celle de Cayo Santa Maria que nous avons passé à l’hôtel. 
Nous avons toujours eu des chambres avec salle de bain privé. La plus cher à La Havane, 59CUC, les moins cher à 25CUC la nuit (Trinidad et Vinales). Nous avons parfois pris des dîners dans les casas, ce fut toujours délicieux et très copieux (entre 8CUC et 12CUC)! Les petits déjeuners, idem très copieux pour 5CUC par personne dans l’ensemble de nos casas.
N’ayez pas peur de ne pas réserver, il y a des casas vraiment partout! A certains endroits nous avons eu l’impression qu’il y avait plus de casas que de logements “normaux”…Si au contraire vous aimez savoir où vous serez, ou si vous voulez choisir la localisation de votre hébergement, mieux vaut réserver. J’ai un peu regretté, surtout à Viñales, car notre casa n’avait pas de vue époustouflante comme certaines autres…

Les hôtels : bien entendu il y en a aussi, avec des tarifs plus élevés. Mais on en a vu de magnifique notamment à La Havane, de vrais monuments. Nous avons dormi 1 nuit en hôtel, à Cayo Levisa, 75CUC par personne, et c’était assez décevant. (On vous racontera ça).

Avant le départ nous n’avions réservé que 3 nuits à La Havane, le reste a été réservé au fil du séjour, par téléphone, par connaissance des casas etc.

Où manger et que manger à Cuba ?

On vous prépare un article détaillé sur les spécialités culinaires cubaines! Voici un aperçu d’un petit déjeuner en casa particular, et d’une délicieuse langouste LE plat de notre séjour! Nous avons pris tous nos petits déjeuner en casa à 5CUC / personne, hyper complet ! Café, jus de fruit ou smoothie, fruits frais, pain beurre (par contre le beurre n’est pas bon), parfois biscuits, et toujours des oeufs! Il y a beaucoup de restaurants partout où nous sommes allés. On vous mettra de bonnes adresses dans les articles par villes. 

Concernant les spécialités, les plats les plus présents sont le poulet, la langouste ou le porc. Le boeuf est très très rare. Le tout accompagné de riz et légumes. En dessert des fruits! On y trouve pas beaucoup de gâteaux, pâtisseries. En revanche, les Cubains sont les pro des cocktails : Cuba Libre, Mojito, Canchanchara… Il y a le choix !

 

Quel transport choisir ?

La voiture de location : c’est l’option que nous aurions préféré car elle offre plus de liberté pour un road trip à Cuba… mais au vu du prix de la location seule, on a vite laissé tomber. Les routes sont effectivement assez abîmées sur l’île, avec de gros nids de poule, mais ce n’est pas non plus des routes en terre partout comme on l’avait lu sur certains sites… Pour info, les cubains évitent de conduire la nuit car beaucoup d’endroits sont peu éclairés mais aussi car l’on croise sur la route des chevaux, des vaches, des piétons…

Le bus : le moins cher de tous, mais le plus lent… Les horaires ne sont pas non plus toujours optimisés avec des départs à 10h du matin, arrivée à 15h ou 16h dans la ville suivante, de quoi perdre presque une journée entière… Nous ne l’avons pris qu’une seule fois entre Cayo Santa Maria et La Havane car le prix était vraiment intéressant (30Cuc par personne au lieu de 200cuc le taxi). Les deux compagnies Viazul et Transtur.

Les taxis : il faut distinguer les taxis collectifs et les taxis d’état/privés. Ces derniers sont les taxis jaunes qui en théorie possèdent un compteur. On dit en théorie car à Viñales ces derniers nous ont fait des trajets au même tarif que celui proposé par les autres taxis. On vous avoue qu’au final nous n’étions même pas sûrs qu’il y ai une vraie différence… Les taxis collectifs sont des taxis dont les chauffeurs s’occupent de les remplir, et vous payez moins cher. Ce que l’on a retenu? Toujours toujours négocier et si un taxi n’accepte pas le trajet/l’horaire que vous souhaitez, vous en trouverez un autre.

road trip a cuba

Aéroport ⇔ La Havane

Pour l’arrivée notre casa nous avait proposé par e-mail un service de taxi à 30CUC que nous avons refusé car nous voulions nous débrouiller tous seuls. Il est ensuite revenu avec une proposition à 25CUC, que nous avons finalement accepté pour ne pas se prendre la tête après un vol de 9h… Au retour notre dernière casa nous a proposé aussi un taxi à 25CUC, il s’agissait de son mari, qui une fois arrivée à l’aéroport a mis une feuille A4 sur son pare brise avec écrit “taxi”! Ah ah!

Comment avoir internet à Cuba?

C’est une des questions que l’on n’a pas trop cherché à comprendre avant le départ, mais qui nous a vite embêtés en arrivant. N’ayant pas réservé de casas, ni même fait de sélection pour certaines villes, on avait envie de pouvoir consulter internet pour nous aider dans notre choix. Je dois vous préciser que nous sommes partis avec un guide lonely planet mais que celui ci avait un train de retard sur pas mal d’infos y compris les hébergements donc.

Pour avoir internet c’est simple, en théorie. Vous devez vous procurer une carte wifi Etecsa, et trouver ensuite une borne pour vous connecter. Les cartes sont vendues chez Etecsa, l’opérateur national, 1h = 1CUC. N’achetez pas dans les hôtels qui se prennent de belles marges (1h 3 CUC ou même 4.50CUC). Essayez de vous rendre à Etecsa le matin tôt, car les files d’attentes sont longues… mieux vaut en acheter plusieurs d’un coup… Ensuite il y a des bornes internet dans les parcs et dans les grands hôtels. Parfois dans certains restau et casas, mais le réseau n’y est en général pas très bon. De toute façon les bornes sont facilement repérables : c’est lorsqu’il y a foule à un endroit qui semble « sans intérêt ».

✤✤✤

Notre road trip à Cuba nous a vraiment enchantés ! La beauté des paysages, leurs diversités, le patrimoine culturel du pays, la gentillesse des gens, nos nouvelles premières fois (faire du cheval, monter dans un bus américain et dans un camion russe, conduire un train pendant 1min30, rentrer sans une grotte tout seuls, etc.)… Nous avons tout de même été très touchés par nos discussions avec quelques jeunes, même si certains Cubains cherchent à le cacher… La situation au quotidien pour eux est vraiment compliquée, et on a beau avoir connaissance du blocus, une fois que l’on échange avec les concernés c’est une autre histoire…
Le tout petit riquiqui aspect un peu moins cool, c’est que l’on s’attendait à être un peu plus “dépaysés” que ça tout de même, mais ça n’enlève en rien la belle lune de miel que nous avons vécu!

➺ Et pour un voyage sur mesure à Cuba c’est par ici !

10 Commentaires

  • Super article. J’aime beaucoup ce genre d’articles récapitulatifs, ça aide beaucoup et c’est très intéressant. J’ai hate de lire la suite. Et notamment l’article sur la nourriture, ça me permettra de savoir si je peux manger là bas

    • Merci copine! On est bien en retard sur nos articles MDR Oui tu pourras manger : beaucoup de fruits et de légumes!

  • hihi merci pour ce petit clin d’oeil sur mes mouchoirs !! haha je me vois encore entrain de couper des bouts de serviette de bain pour pouvoir me moucher ( terriblement rigolo mais tellement ridicule XD ) et ca me fait sourire aussi car Céline de La vie en Rose flamant m’a aussi identifié pour mes galères cubaines! Les galères à Cuba c’est la BASE !!

    Sinon votre article est super bien détaillé j’aime beaucoup. C’est d’ailleurs le genre d’article que je n’arrive pas à écrire et pourtant qui apporte beaucoup d’infos.

    Je confirme pour les bureaux de change aux queues interminables! Nous n’avions pas échangé à l’aéroport car on nous disait que ca vallait plus le coup dans les banques de change, bah on a bien regretter! On est tombé sur des cubaines sympas qui nous ont fait rentrer avant tout le monde ( 20 minutes de queue au lieu de 2 heures xd) mais sinon c’est un peu la guerre, chacun pour soi et dieu pour tous !! Alors le mieux reste de retirer ou d’échanger à l’aéroport !! PS: ma copine parlait très bien espagnol je pense que ça a beaucoup aidé pour se frayer un chemin.

    Cienfuegos à l’air très joli et je regrette de ne pas avoir fait un petit tour à Santa Clara. Malheureusement nous n’avions que 7 Jours on pouvait clairement pas tout faire.

    J’ai hâte de lire la suite!!! Merci de me refaire vivre ce beau souvenir!

    • Merci pour ton commentaire! On était obligé de te faire une petite mention car les mouchoirs (et le papier toilettes d’ailleurs) nous ont bien servi XD
      Merci pour les compliments, on aime bien ce genre d’article on les trouve bien pratiques aussi, et on cherche toujours quelques uns avant de partir quelque part! J’avoue que 7 jours c’est court, pour Cienfuegos on était content de n’y faire qu’une petite halte! Finalement on été content de nos étapes sauf pour Cayo Santa Maria, bof bof mais bon!

  • super récap 🙂 on voit malgré tout que, même si le dépaysement n’était pas total, vous avez été réceptifs à cette île ! Quant aux casas, vous avez raison, on ne dîne pas du tout avec l’habitant et c’est pour cela que je pense que l’expérience peut énormément varier en fonction de là où on dort. Pour La Havane par exemple, les casas étaient très fonctionnelles mais il manquait ce fameux relationnel que nous avons en revanche trouvé à Vinales et qui nous a montré la réalité du quotidien des cubains.
    Au boulot maintenant pour la rédaction des articles suivants 😉

    • Coucou Céline! Merci pour ton commentaire! On est trop en retard sur nos articles XD et toi ? Finalement on a surtout eu des conversations intéressantes avec des chauffeurs de taxi ou des guides avec qui on pouvait être plus “seuls”…

  • Merci pour ces détails très instructifs, même si Cuba évolue tellement vite que certains ne seront peut être plus valables dans un an. Qui vivra verra… On voit énormément de photos de blogueurs à Cuba ces derniers temps, ça donne l’impression qu’il y a énormément de touristes. C’est le cas?

    • Merci beaucoup pour votre commentaire! L’île évolue vite et lentement à la fois… C’est vraiment le pays de la débrouille! Franchement oui y avait quand même pas mal de touristes! Surtout Européens et Argentins!

  • Je suis en train de faire des petites recherches sur Cuba et cet article est vraiment super bien détaillé. Merciii 🙂 J’hésite à y aller 5jrs/1 semaines mais au vu de ton article je resterais bien plus longtemps 🙂

    • Bonjour Linda! Merci pour ton commentaire! Tu partirai de France? Effectivement ça fait court! Les distances sont petites mais le temps de transport est long ah ah!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *